Institut d'Estudis Occitans
Label Òc per l'Occitan
  • Òc
  • Français
  • English
Chargement Évènements

« All Events

  • Cet évènement est passé

Conférence sur les Troubadours et Jausbert de Puyssibot – Jean-François Gareyte

10 August 2018, 17h00
Grange de Montcigoux, Sent Peir de Frègia – Saint-Pierre-de-Frugie (24)

« Voici la plus ancienne chanson de geste française connue. Ayant précédé La Chanson de Roland de Turold, La Chanson d’Antioche du chevalier Béchade a été écrite à l’orée du XIIe siècle, non pas en langue d’oïl, mais en langue d’oc. Inédite à ce jour, elle nous raconte dans un style vif et rythmé, avec une précision historique et géographique inégalée, les aventures de Godefroi de Bouillon, Bohémond de Tarente, Robert de Flandre et Raimon de Toulouse comme de leurs valeureux et fiers ennemis Soliman de Nicée, Arquiles d’Antioche et Kerbogha de Mossoul. La Chanson d’Antioche du chevalier Béchade, écrite à l’ombre des châteaux de Hautefort, Lastours et Pompadour, mérite d’être considérée comme le monument de la littérature occitane. Elle apparaît comme le chaînon manquant de la littérature médiévale, alliant le style épique des chansons de geste de langue d’oïl au style lyrique des chansons des troubadours de langue d’oc. Et si le chevalier Béchade était le plus ancien troubadour connu ? Et si l’œuvre du chevalier Béchade, La Chanson d’Antioche, avait influencé les moines chroniqueurs et les artistes de l’Europe entière ? Et si la fabuleuse première croisade n’était, somme toute, qu’une affaire occitane ? Et si le célébrissime J.R.R. Tolkien, philologue émérite et grand spécialiste des chansons de geste médiévales, s’était fortement inspiré de La Chanson d’Antioche du chevalier Béchade pour écrire un des épisodes-clés de son non moins fameux » Seigneur des Anneaux » ? »

Jean-François Gareyte travaille actuellement comme médiateur culturel pour l’Agence Culturelle départementale de la Dordogne.

Présence de la Librariá occitana (stand livres, CD, DVD).

> Organisé par Lu Pais Do Talis et de Lés Lévadès.

Per ne’n saubre mai – Renseignements

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com