Institut d'Estudis Occitans
Label Òc per l'Occitan
  • Òc
  • Français
  • English
Loading Events

« All Events

  • This event has passed.

Concert « De lamentazione » – Esther Labourdette, Marion Delcourt, Stephan Olry, Erwan Picquet, Jean-Paul Rigaud, Renaud Bres

18 September @ 20h00
Egleisa Sent Micheu – Église Saint-Michel-des-Lions, Limòtges – Limoges (87)

Dans le cadre du festival L’Esprit des Pierres, rencontres musicales à Limoges du 12 au 20 septembre 2020.

Babel Canto
Cette année, le festival l’Esprit des Pierres a choisi de célébrer des langues dites minoritaires, en voie d’extinction ou encore considérées comme mortes et qui, riches des sédiments de traditions anciennes, ne sont portées que par l’urgence et la beauté de leurs chants.
Ainsi en est-il de la « Langua Lemouzina » cette langue au service de la poésie profane chantée par les troubadours il y a huit siècles. Bien entendu les langues anciennes telles que le latin et le grec seront au rendez-vous. Nous irons également à la découverte du chant syriaque dont l’histoire est intimement liée à l’avènement du christianisme. Nous restons bien sûr attaché à une vision contemporaine des ces traditions musicales qui est la signature de « l’Esprit des Pierres »

Jean-Paul Rigaud, directeur artistique

Le concert

Esther Labourdette, soprano
Marion Delcourt, mezzo
Stephan Olry, tenor
Erwan Picquet, baryton
Jean-Paul Rigaud, baryton
Renaud Bres, basse

Composition musicale
Gaucelm Faidit (1150-1220)
St-Martial de Limoges
Alfonso Lobo (1555-1617)
Carlo Gesualdo (1566-1613)

Jean-Paul Rigaud (1958 – )
Ola Gjeilo (1978 – )

La partie profane de ce concert s’articule autour d’un genre particulièrement riche durant la période carolingienne : le planctus. C’est dans les manuscrits de l’abbaye St-Martial de Limoges que se trouvent ses premiers témoignages. Le sujet en est le plus souvent la perte d’un ami ou d’un protecteur.​

Le plus ancien, le Planctus cygni, prend la forme d’une simple séquence dont la mélodie date du IXe siècle. Le planctus est repris par les troubadours sous le terme occitan de planh dans une forme strophique. C’est le cas du planh chanté à l’occasion de ce programme ; le premier de Gaucelm Faidit (1150-1220) « Fortz chauza es que tot lo major dan » sur la mort de Richard Cœur de lion.​

Pour sa partie religieuse, le programme est construit autour de l’office de la Semaine Sainte avec, en particulier, des extraits des somptueuses répons polyphoniques « Tenebrae Responsoria » composées et publiées par Carlo Gesualdo en 1612.

> Tarif : Billeterie en ligne : Les places à l’unité sont à 5,99 € sur internet (tarif majoré de la commission du site de vente) et sont garanties. Les places à l’unité sont à 5 € sur place, à l’entrée du concert. L’ouverture de la billetterie se faisant environ 30 minutes avant le début du concert.

Per ne’n saubre mai – Renseignements

Ensemble Beatus – 06 19 32 57 02 – ns@ensemblebeatus.fr