Institut d'Estudis Occitans
Label Òc per l'Occitan

Bernat Combi



 

Occitanophone naturel, entre son père qui lui a appris quelques chansons du répertoire traditionnel limousin et sa grand-mère qui lui racontait souvent des contes, comptines ou randonnées, Bernat Combi a été immergé dès l’enfance dans la culture traditionnelle du Limousin. C’est à l’adolescence qu’il a pris conscience de l’importance de « sauver quelques bribes » de cette culture limousine qu’il vivait au quotidien.

Il a ensuite rencontré Jan dau Melhau, grand chansonnier limousin qui a beaucoup collecté. Celui-ci lui a donné beaucoup de « matière » et lui a enseigné les techniques du chant modal. Ils donnent d’ailleurs ensemble un spectacle œuvrant à faire la synthèse de ces deux sources musicales du Limousin : le chant populaire, profane et païen, et le chant roman, savant et chrétien.

« On m’a souvent dit que ma manière de chanter s’apparente au blues. J’aime beaucoup cette musique qui est pour moi plus qu’un style musical. C’est une manière d’être, que je pense très limousine… J’aime la plainte, la complainte, le planh, où se dépense l’énergie accumulée du désespoir qui est pour moi le sort du « limousindien » d’hier, d’aujourd’hui et de demain… »

Espectacle solò

Bernat Combi : chant, percussions, bourdons, accordéon asthmatique, etc.

Un spectacle tout en oc, entre poésie, blues et chant de tradition du pays Limousin, on risque fort d’essuyer en vrac : neuf vérités pleines de bon sens, un chant de montagnards insoumis, un poème d’extase et de guérison…

Conte teatrau « Lo charreton que marcha tot sol / Le chariot qui marche tout seul »

Conte initiatique recueilli par Antoinette Cougnoux (Contes des MonédièresLemouzi, 1985).

Création du spectacle : Bernard Cauhapé 
Comédiens : Marie-Pierre Loncamp, Bernard Cauhapé, Bernat Combi 
Musicien : Bernat Combi 
Décoration et accessoires : Mélie Cauhapé

Un brave conte meravelhos ante ren ne manca ! Un roi qui voulait marier sa fille, la princesse, avec celui qui ferait un charretou pouvant marcher tout seul… Trois frères essaieront. Un seul y parviendra, aidé per quela vielhòta (une mystérieuse vieille femme). Cette gageure relevée ne suffira pas. D’autres épreuves saugrenues l’attendent. D’autres rencontres aussi…

charreton

Lo charreton


charreton1

Representacion per Ligne(s) de partage en 2011

E maitot…

→ Duò Combi-Peirat 
→ Duò Combi-Quenehen 
→ Duò Melhau-Combi 
→ Erms 
→ Lunh de Pili 
→ Trïò Combi-Quenehen-Palis

Ne’n saubre mai

  • Lire :

Los chants de Bada-luna e autras patòfias, Ed. Lo Chamin de Sent Jaume, 2000 (’chaptar)

Share on FacebookTweet about this on TwitterFlattr the authorShare on Google+Digg thisEmail this to someoneShare on RedditPin on PinterestShare on StumbleUponShare on LinkedInShare on TumblrPrint this page