Institut d'Estudis Occitans
Label Òc per l'Occitan
  • Òc
  • Français
  • English

Disparition de l’écrivain occitan Jean-Claude Roulet

Jean- Claude Roulet / Joan-Glaudi Rolet naquit le 23 mars 1950 à Saint-Germain-les-Belles (Haute-Vienne), et y passa sa vie. Il fut professeur de français et d’occitan, au collège et à l’Université.
Il a publié des textes dans les revues : Lemouzi, L’Écho du centre, La Clau lemosina et Lo Leberaubre.
Grand lecteur d’entre les grands, il avait dit : « En fait, j’écris ce que je ne trouve pas à lire. »

Bibliographie :

– Mau-Mau, avec Jean-Marc Siméonin (dessins), 1975 ;
– Flors, avec Jean-Marc Siméonin (dessins), I.E.O. 87 / Edicions dau Chamin de Sent Jaume, 1987 ;
– Paraulas d’amor, 1987 ;
– Auseus, avec Jean-Marc Siméonin (dessins), Edicions dau Chamin de Sent Jaume, 2006 ;
– Jaus (inédit) ;
– Lo tropeu d’ovelhas (inédit).

Auseu pluma

Quò es pas son pés que li balha dau socilh. Aitanbe es totjorn content, coma un rossinhòu o coma ‘na jaça emb d’un cacau. Oc-es, es aürós de viure.
A la talha d’un uelh-de-buòu, mas es pas tan pesant. Una de sas plumas es pus leugiera que tot çò qu’un pòt imaginar. Si setz fòrt per calcular, n’avetz màs pausar las operacions.
Un auseu pluma pesa lo pés d’una pluma d’auseu. Quantbe pesa ‘na pluma de l’auseu pluma ? Me diretz : « La pluma de qual auseu ? » ‘Na pluma que daus còps lo vent folhós pòrta ras vòstre nas. Bon. Espere la responsa.
Que fai l’auseu pluma ? Juega. Se permena dins l’aer emb lo borrilh e la pouvera. Esropia e rodela sus los rais dau solelh. Lo coquinasson ! A be de la chaença de far màs de sa fantasia. Quò plueiona, quò neviocha : l’auseu espinga entre los gotissons, dança emb los petits borlhons.
Viu de res, es content de res. Un jorn dispareis.

Oiseau plume

Ce n’est pas son poids qui lui donne du souci. Aussi est-il toujours content, comme un rossignol ou une pie qui aurait trouvé une noix. Oui, il est heureux de vivre.
Il a la taille d’un troglodyte, mais n’est pas si pesant. Une de ses plumes est plus légère que tout ce qu’on peut imaginer. Si vous êtes fort en calcul, vous n’avez qu’à poser les opérations.
Un oiseau plume pèse le poids d’une plume d’oiseau. Combien pèse une plume de l’oiseau plume ? Vous me direz : « La plume de quel oiseau ? » Une plume que parfois le vent fou porte sous votre nez. Bon. J’attends la réponse.
Que fait l’oiseau plume ? Il joue. Il se promène en l’air avec la poussière. Il glisse et roule sur les rayons du soleil. Le petit coquin ! Il a bien de la chance de n’en faire qu’à sa fantaisie. Qu’il pleuve ou neige petitement, l’oiseau sautille entre les gouttes, danse avec les flocons.
Il vit de rien, de rien est content. Un jour il disparaît.

Joan-Glaudi Rolet, Auseus, Edicions dau Chamin de Sent Jaume, 2006.

En savoir plus

→ Lire l’article de Jean-Pierre Cavaillé : Roulet et Siméonin : drôles d’oiseaux sur son blog Mescladis e còps de gula (2006)


< Toutes les actualités